Le dangereux nuage sortant de l' Eyjafjallajokull

Publié le par Raymond

                    Témoignage de victimes (qui élaborent un plan B) :

 

Nous avions acheté les billets d'avion Marseille-Istanbul fin décembre 2009 pour bénéficier de prix vraiment attractifs.

178 € A/R par personne avec Lufthansa pour une semaine à mi avril 2010. Aucun lézard en +, avait assuré offusquée l'hotesse d'accueil de cette compagnie quelques semaines plus tard à l'aéroport. "Nous ne sommes pas une compagnie Low Cost, Monsieur".

(Ce jour là, nous en avions profité avec des amis pour faire une rando dans la calanque de Sormiou)

 

0-100225CalanqueSormiou

 

 

Les 5 travailleurs du groupe d'amis ( je suis le seul retraité ) se faisaient déjà du soucis de devoir, après leur job du jeudi 16 avril, se lever à 1h15 du matin, partir à 2h19 pour Marseille, arriver entier à 4h01 (dans le chèque-parking à 30€ pour la durée du séjour), décoller à 6h20. Mais c'était pour aller voir les merveilles d'Istanbul à l'histoire multi millénaire entre les Grecs, les Romains, les Ottomans, etc... Alors, debout les braves !

 

Mais regardez ce que cela a donné plus tard dans le grand hall de l'aéroport...

1-100416Marseille

(regardez bien, nous sommes 5 sur la photo et c'est Hélène qui la prend)

 

 

Nous apprenons à l'heure du décollage ce que nous appréhendions la veille. Frankfurt est fermé ! Après avoir patienté plusieurs fois dans une queue interminable, la Cie nous propose 6 places pour Istanbul, via Munich au sud de l'Allemagne. Cela semble jouable. Espoir déçu à 17h car Munich subira le même sort que les autres. Le nuage arrive d'Eyjafjallajokull, poussé par des vents défavorables (quelques athées de notre groupe avaient refusé en souriant, de prier les Dieux, comme je l'avais suggéré...)

 

Une petite anecdote : Un groupe de jeunes est aussi dans la galère comme nous. L'un d'entre eux devait se marier le lendemain et rejoindre sa dulcinée à Hamburg. Son histoire répétée à tous les galériens du grand hall de l'aérogare, est arrivée aux oreilles d'une équipe de TV locale qui s'est empressée de l'interviewer. Il est donc passé à la télé. J'ai entendu quelques heures après qu'il avait pris l'avion pour Munich et pour ensuite, aller en train jusqu'à destination. A t-il pu arriver à temps ? Tous nos voeux étaient avec lui.

 

0-VolcanIslandais

 

 

Après avoir envisagé un plan B vers Madrid, Roma, Tunis ou la Corse, nous sommes partant pour aller visiter Florence en voitures. Tant mieux, c'est sur la route de Soliès-Pont où nous sommes invités au dîner chez l'un des fils d'un membre du groupe (et nous y dormirons).

 

 

Le lendemain nous nous soutenons et le moral est bon avec une pause à San Remo où (photo 1) les murs se soutiennent aussi et que (photo 2) des fresques et (photo 3) des tags couvrent les pans verticaux. 

2-100416SanRemoMaison2-100416SanRemoRue2-100416SanRemoTagRue

 

 

 

Nous trainaillons et donc nous nous arrêterons à Genova pas loin de là, avant la tombée de la nuit, où (1) un magnifique voilier du temps des pirates trône non loin du fier aquarium des Gênois.

Dans une zone à l'écart des visites touristiques, de nombreuses rues sombres piétonnes, (2) sont remplies de centaines ou milliers de jeunes qui se sont donnés RdV pour la fête (peut-être grâce à Facebook). C'est un autre monde. Pas de vandalisme, pas de beuveries immondes, c'est relativement et étrangement calme pour une telle foule.

En tout cas ils se déplacent en masse à scooters et (3) attention au parking ! C'est rangé scrupuleusement sur les emplacements bien délimités pour eux.    

 

3-100416GenovaBateau3-100416GenovaFauneNocturne3-100416GenovaPleinDeVespa

 

 

 

Après le Karkadé, thé à l'hibiscus Egyptien du tenancier de l'hôtel où nous avions passé une bonne nuit, nous découvrons Pise (1) par une vue générale * * * ( pour Hélène et moi, c'est la 2ème fois).

La 1ère fois, nous n'avions pas pensé à le faire, mais cette fois-ci (2) Hélène a voulu absolument soutenir la tour. Je pense que plusieurs touristes ont cru alors que c'était la nouvelle manière de saluer et donc ont fait de même. Sympa !

De leur coté (3) les marchands de gadgets touristiques débordaient d'imagination.   

4-100416PiseVueEnsemble4-100416PiseLaTour4-100416PiseTouristeCoquin 

Ci-après (4) une vue plus détaillée du Dôme, avec (5) une sculpture à l'intérieur de la Basilique, puis plus loin vers le centre-ville, une piazza réussie (6) avec la façade de la faculté des sciences. 

4-100416PiseBasiliqueLeDome4-100416PiseBasiliqueIntérieur4-100416PiseCentreBellePlaceFacDesSciences

 

 

 

Firenze enfin n'est plus qu'à 60 km et nous devons y être à 18h pour un RdV avec le propriétaire du 3 pièces que nous avions loué par internet (Only-apartments).

Après l'installation, je ne suis pas le seul (1) à chercher d'abord une Gelateria

et puis tout de même certains pensent à aller admirer (2) le Ponte Vechio de nuit (mais c'est mort),

et alors, au détour d'une belle piazza avec colonnades (qui deviendra un marché sélect le jour) nous nous essaierons (3) au jeu de la chance avec une pièce de monnaie dans la gueule du sanglier (elle doit alors tomber sous la grille avec l'eau qui ruisselle (youpi), et non pas rester apparent en surface (bof)). Certains n'hésitent pas avec une pièce de 1€ qui reste dessus, à la vue de tous ( mais vous allez me dire, pour combien de temps ? ).       

 

5-100416FirenzeGelateria5-100416FirenzePonteVechioLaNuit5-100416FirenzeSanglierPorteChance 

 

 

 

           De la Stazione, le lendemain, un minibus électrique (chapeau à la mairie de la ville d'art pour cette initiative) nous dépose à 200m du Palazzo Pitti.

Là nous attend fièrement (1) un buste semi-drappé. Malheureusement ce musée est fermé le lundi. Un contrôle sévère a été nécessaire tout de même.

Un début d'anecdote (1/3) : J'avais un couteau multilames et n'en menais pas large. Serais je obligé de rester dehors ? Mais l'énorme gardien a fait un geste de dédain en le voyant ("pas de quoi fouetter un chat" semblait-il exprimer) 

Nous irons donc de suite dans le Giardino Boboli (2) où nous aurons une vue ** sur le Palazzio Pitti (3) et où les sculptures abondent (4) surtout vers la Grotta Grande (5) mais à qualifier de grotte artistique car elle n'est pas bien profonde.

5-P1030972PalazzoPittiBuste5-100416Florence2ParcBoboli5-100416Florence2ParcBoboliEtPalzzioPitti5-100416Florence2ParcBoboliStatue5-100416Florence2ParcBoboliLaGrotte       

 

 

            Il suffit de passer le Ponte Vecchio de jour (1) pour ne voir que deux rangées (2) de bijouteries telles que celle-ci (3) à comparer avec la même vue la nuit (4). L'extérieur du pont est remarquable mais l'intérieur n'est qu'une rue commerçante.

Tous ces bijoutiers se rivalisent (5) par leurs offres alléchantes avant de se barricader au crépuscule (6).

5-100416Florence3PonteVecchioDeJour5-100416Florence3PonteVecchioBijouteries5-100416Florence3BijoutierOuvert5-100416Florence3BijoutierFermé5-100416Florence3PonteVecchioDeJourBoutiqueDeBijoux5-100416Florence3BijoutiersSeBarricadent

 

 

           Très populaire Piazza de la Signoria (1) même la nuit, où sont exposées de multiples très belles répliques de statues et où trônent un beau David (2) multi présent dans la ville, un Hercule plein de force (3), et le Dieu Neptune lui-même bien entouré dans son bassin (4).

Le tout devant l'imposant Pallazzio Vecchio (5) où nous sommes entrés une fois ( vérifications des poches et sacoches obligatoires comme à l'aéroport ), pour en ressortir 5 mn après. Nous avions changé d'idée !

 

Suite de l'anecdote (2/3) : Je suis repassé à la fouille et mon canif a été reconnu par le même contrôleur qui avait changé de musée entre le matin et l'après midi ! "Encore vous ? Allez passez, passez. Ne nous embêtez pas avec cette petite ADM" semblait-il dire en italien.

5-100416Florence3PiazzaSignoriaConcertLaNuit5-100416Florence3StatueDeDavidPlace5-100416Florence3Hercule5-100416Florence3BassinDeNeptune5-100416Florence3PalazzioVecchio

 

 

            Les femmes veulent faire leur shopping, les hommes feront donc la montée très raide (1) des 428 marches étriquées du Duomo symbole de la richesse des Florentins aux 13e et 14e s (2) pour une vue 360° *** magnifique à donner le vertige, sur Firenze (3). Ici son Campanile.

Nous toucherons presque du doigt le "Jugement Dernier"  (4) et (5) extraordinaire fresque à comparer (un jour quand je visiterai Roma) avec l'oeuvre de Michel Ange dans la Chapelle Sixtine. Une histoire qui me plait et à applaudir, c'est qu'un astronome ait pu influencer à l'époque la conception de cette Coupole pour offrir à la science les premières cartes du Soleil avec ses fameuses tâches...

5-100416Florence4DuomoCoupoleMontéeRaide5-100416Florence3DuomoVueDEnsemble5-100416Florence4DuomoCoupoleVueVertigineuse5-100416Florence4DuomoPeintureDeLaVoute5-100416Florence4DuomoDétailJugementDernier

 

 

 

 

      Un soir, après une discussion sérieuse sur l'heure du lever, nous décidons de faire la queue dès 9h/9h30 le lendemain matin pour visiter la Galeria Degli Uffizi où s'exposent quelques chefs d'oeuvres. Evidemment, nous arrivons sur place à 10h via le bus électrique. Pas de chance, il ne fait pas beau ni chaud ce matin là mais un jeune couple, dans la file, nous apprendra que l'accès au musée est gratuit aujourd'hui et même toute cette semaine (cela arrive une fois par an et toute l'Italie en profite : cela explique cette queue de bien plus d'une heure). Notre moral est au beau fixe.

 

Troisième et dernière partie de l'anecdote (3/3) : Notre tour arrivant pour la fouille sévère habituelle (un de nos amis a été obligé de se déchausser ), je reconnais mon immense contrôleur qui m'interpelle en souriant : No knife ? J'avais pris mes précautions et je répond en m'esclaffant : "No, not today" et nous nous sommes serrés la paluche comme 2 vieux copains. Je n'ai qu'un regret, c'est de n'avoir pas eu la présence d'esprit de demander à Hélène de nous prendre en photo. Cela aurait été un chouette souvenir !

 

Nous entrons par le long corridor jalonnée de statues et de portraits (1) desservant les salles, mais où est spécifié qu'il est strictement interdit de photographier. J'interprète cela par "pas de flash" et je prendrai de nombreuses photos jusqu'à ce que par trois fois, des gardiens me rappellent à l'ordre ! Ma moisson sera néanmoins suffisante pour les souvenirs. 

J'en ai eu ainsi des dizaines et "La Naissance de Vénus" ne m'a pas échappé (2) ni à des amis qui se sont assis devant sur les banquettes pour mieux l'apprécier. Idem pour "La Vénus d'Urbin" (3) et pour le "Medusa" de Caravage (4). Vous constatez comme je l'ai déjà dit que les photos sur internet sont bien meilleures.

5-100416Florence5GaleriaDegliUffiziLeCorridor5-100416Florence5NaissanceDeVenus5-100416Florence5VenusDurbinLeTitien5-100416Florence5MedusaDuCaravage

Dans un deuxième long corridor j'admire les plafonds (5) et d'autres sont inspirés (6) ou bien statue devant quelques statues (7). Hélène quand à elle, s'amuse à être une muse (8)

5-100416Florence5LesPlafondsMagnifiques5-100416Florence5LongCorridorStatue5-100416Florence5CorridorEtPoseDevantStatues5-100416Florence5HeleneEtLaStatue

Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> Merci pour votre partage et bienvenue dans la communauté Voyage Destination Evasion!<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre